TOUT NANCY .COM

Devenez Ecrivain


rechercher

Ecrire, c'est une passion, mais à quoi ça sert d'écrire s'il n'y a personne pour lire vos œuvres et si elle croupissent au fond de vos tiroirs ? Vous avez des talents d'écrivains mais vous n'osez pas vous lancer ? Pourtant, cette idée, pas si saugrenue que ça, vous trotte dans la tête depuis longtemps. Alors, je peux faire quelque chose pour vous, car je suis passé par là.

 

Alors, si vous voulez tenter l'aventure, suivez mes conseils :

 

1- Tout d'abord, ne vous contentez pas de votre seul avis, qui pourrait être un peu trop empreint d'autosatisfaction ou au contraire, totalement négatif.

Faites lire, pour commencer, vos écrits à vos amis, ou à des collègues de travail (ou autres connaissances) qui n'auront pas peur de vous donner leur avis, même s'il est défavorable. En effet, la proche famille pourrait avoir un peu trop tendance à ne pas être totalement objective et sincère avec vous pour ne pas vous blesser.

 

2- Si vous avez franchi cette étape, que les critiques sont excellentes, bravo ! Apparemment vous avez une belle plume, vous pouvez passer aux suivantes :

 

3- Tapez ou faites taper votre manuscrit à l'ordinateur, sur traitement de texte, de façon à ce qu'il soit propre, ordonné et lisible. Corrigez et faites corriger toutes les fautes. Cette étape, assez contraignante nécessite plusieurs relectures du texte ce qui prend beaucoup de temps, mais c'est un sacrifice nécessaire. Relisez avec application, certaines fautes sont très difficiles à déceler.

 

4- Une fois votre manuscrit corrigé, faites-en autant de photocopies que vous souhaitez en envoyez aux éditeurs. Ca sera notre prochaine étape :

 

5- Il convient donc d'adresser, dans un premier temps, votre projet aux grands éditeurs parisiens, avec une lettre d'accompagnement. Ne vous faites pas trop d'illusions, mais, on ne sait jamais, votre manuscrit pourrait devenir le futur prix Goncourt ! Alors, même s'il n'y a vraiment que très peu de chances que votre manuscrit retienne l'attention d'un jury, n'ignorez pas cette étape !

 

En règle générale, vous recevez des réponses (négatives) entre trois semaines et trois mois, il faut savoir que vos manuscrits ne vous sont jamais retournés.

 

6- Adressez-vous, ensuite aux éditeurs régionaux, dont vous trouverez sans problème les coordonnées sur internet. Certains sont spécialisés et vos écrits peuvent les intéresser, si vous traitez de l'histoire de la Région, notamment. Si, lors de cette étape, vous recevez encore des réponses négatives, mais que vous êtes certain de la qualité de vos écrits, ne désespérez pas, et passez à l'étape suivante :

 

7- Il existe, via internet, plusieurs sociétés d'édition, qui sont en général partantes pour vous éditer à condition de « participer » aux frais d'édition (entre 350 et 4000 euros* selon l'éditeur et les prestations). Il s'agit notamment de « Publibook », la « Société des Ecrivains », « manuscrit.com » pour les principaux. Il est très intéressant d'y envoyer vos tapuscrits (manuscrit en format numérique envoyé par internet), ne serait-ce que pour recueillir un avis supplémentaire et pour trouver des conseils notamment sur le futur format de votre œuvre, sa mise en page et son format.

Prenez tout les conseils, c'est gratuit ! Le principe de ces maisons d'éditions et donc de vous éditer sans prendre de risques ou très peu, puisque vous financez vous-même votre projet. Vos œuvres seront disponibles à la vente sur internet voire dans certaines librairies, si certaines maisons d'éditions tiennent leur promesse… Si vos écrits sont intéressants et de bonne qualité, vous recevrez très probablement un avis favorable, voire même un contrat d'édition. Ne vous enthousiasmez pas trop, prenez le temps de le lire. Si vraiment vous choisissez cette voie d'édition, signez en connaissance de cause car il y a des inconvénients notables : votre livre ne sera en vente que sur internet, si vous voulez qu'il le soit par d'autres voies, ça sera très compliqué pour vous ! Les éventuelles ventes ne vous rapporteront qu'entre 3 et 5 % du prix hors taxes, ce qui ne couvrira certainement jamais vos frais de participation*. Enfin, les éditeurs proposeront votre livre (c'est à dire d'un auteur inconnu) à des tarifs nettement plus élevés que ce qui est constaté habituellement en librairie. Vos livres seraient quasiment invendables… Cela dit, et je me répète, vous trouverez des conseils intéressants sur la mise en page et le format de votre livre : ça sera notre prochaine étape :

 

8- Mettez en page et formatez votre livre, telle qu'on vous le conseille (format des pages, taille du texte, sauts de pages à respecter, etc). Vous obtiendrez alors un document au format « livre ». Profitez-en, à chaque fois pour chasser les dernières fautes ! A ce stade là de la procédure, une seule alternative reste possible pour vous : celle de l'auto-édition, c'est à dire, vous éditer vous-même ! Si vous avez un peu de courage et que vous voulez vraiment mener votre projet à son terme, je vous donne les clefs pour concrétiser ce projet qui vous tient tant à cœur : devenir écrivain !

 

9- Première étape dans le processus qui vous mènera à l'auto-édition : il va falloir réaliser un certain nombre de démarches administratives :

 

- Vous devez vous rendre au service suivant : 

 

Recette élargie des Impôts de Nancy

Cité Administrative Bât H Ent 2 Etg 2

45, rue Sainte Catherine

54000 NANCY 

Tél : 03.83.85.46.96.

 

Après que vous ayez expliqué votre projet, on vous fera remplir un imprimé « Déclaration de début d'activité » - Personne physique. Cet enregistrement est obligatoire.

 

A l'issue de cette inscription, vous recevrez, de la part de l' votre code APE* (923A pour les activités artistiques), ainsi que votre numéro national d'immatriculation de votre micro-entreprise, le numéro SIREN et le numéro SIRET*. Je vous précise que votre activité, ne sera pas assujettie à la TVA.

*Conservez ces deux numéros, ils vous seront utiles, ne serait-ce que pour les mentionner sur les documents que vous serez amenés à produire dans le cadre de votre activité (bon de livraison, facture, etc…)

 

- Vous devez compléter l'imprimé « Formulaire Auto Edition Particulier » de l' (que vous pouvez vous procurer par le net sur afnil@electre.com), en vue d'obtenir le numéro ISBN de votre ouvrage. Envoyer ensuite cet imprimé à :

 

AFNIL

35, rue Grégoire-des-Tours

75279 PARIS Cedex 06

 

 Le numéro qui vous sera remis, figurera sur la couverture de votre livre, et permettra aux distributeurs, d'éditer le code-barre (ou code EAN).

 

- Vous devez vous procurer des formulaires de dépôt légal pour votre futur ouvrage, car vous en aurez besoin au moment où votre livre sera commercialisé. Ces formulaires sont disponibles auprès de la bibliothèque nationale de France, en ligne sur le site suivant : www.bnf.fr/pages/zNavigat/frame/infopro.htm?ancre=depotleg/dl-modalites.htm ou vous trouverez également un descriptif concernant ce fameux dépôt légal, qui est obligatoire. Sur Nancy et banlieue, vous pouvez aussi obtenir les imprimés et des renseignements en vous adressant à la bibliothèque municipale :

 

Bibliothèque municipale

43, rue Stanislas –

CS 42-30

54042 Nancy Cedex

Tél : 03-83-37-38-83 - Fax : 03-83-37-91-82

Courriel : bmnancy@mairie-nancy.fr

 

Etape suivante : l'impression de votre ouvrage. Déterminez, de façon réaliste, le nombre de livre que vous souhaitez imprimer. Un nombre raisonnable, selon votre projet et le temps que vous allez pouvoir y consacrer, se situe entre 150 et 300 pour commencer. Une fois ce nombre déterminé, faites établir plusieurs devis. L'imprimeur le moins cher que j'aie trouvé pour ce type d'exercice est :

 

APACHE COLOR

9, rue des Michottes

54000 NANCY

Tél : 03.83.35.64.65

 

Le prix variera selon le nombre d'ouvrages, la taille, la qualité du papier et le type de couverture choisi. Ils peuvent également vous proposer leurs services pour réaliser la couverture si vous souhaitez qu'elle soit illustrée. Votre projet devra lui être remettre sous forme de tapuscrit (format word ou pdf) et la couverture sous Quark Express, si vous l'avez faite vous-même. Une fois les devis en main, choisissez le plus avantageux pour vous.

 

Très important : vous devez à cette étape fixer le prix de vente de votre livre puisque vous connaissez le coût de l'imprimeur par livre. Tenez compte également de la « commission » que vous devrez laisser à vos distributeurs (entre 30 et 40 %). Faites vos calculs : l'idéal, c'est de faire en sorte que si vous vendez la moitié des livres que vous avez imprimés, vous récupérez votre mise de départ.

 

Concrètement : Jimprime 200 livres, ça me coûte 1000 Euros. Fixez le prix du livre pour que vous puissiez récupérer ces 1000 Euros en vendant 100 livres et en tenant compte de la commission du distributeur :

 

Dans cet exemple, le prix de revient d'un livre est de 5 €. Donc le prix de base sera de 2 X 5 = 10 €, auquel vous ajoutez le pourcentage de commission du distributeur (exemple 30 %), soit 3 €. Le prix de vente au public de votre livre sera donc de 13 €, puisqu'il n'y a pas de TVA. Ainsi, vous récupérez votre mise de 1000 € dès que vous aurez vendu 100 livres.

 

Une fois que vous aurez pris possession de votre ouvrage, et après cet instant d'émotion intense qu'est cette étape, lorsque vous vous retrouvez, enfin, avec votre « bébé » dans les mains, vous allez devoir réaliser la dernière étape, à savoir le dépôt légal. Vous devrez donc envoyer deux ouvrages (1 seul si le tirage est inférieur à 300) à la bibliothèque Nationale de France 48 H avant la commercialisation de votre livre. Cet envoi devra, bien entendu, être accompagné de l'imprimé que vous aurez renseigné au préalable.

 

48 H après l'envoi, vous pouvez enfin commercialiser votre livre. Tenez un cahier comptable ou vous noterez, les bouquins que vous vendrez en direct, et ceux que vous laissez en « dépôt vente » dans les librairies ou les grandes surfaces, pour bien savoir où sont tous vos livres. En règle générale, les grandes surfaces acceptent de « jouer le jeu », en mettant à la vente vos ouvrages, puisqu'ils ne leur coûtent rien (c'est du dépôt vente) et qu'il récupèrent une commission.

 

Dès que votre livre est en vente, vous allez avoir besoin de publicité : Contactez les journaux locaux, les radios, ,toutnancy.com pour ses services gratuits ou même les émissions de télévision régionale. N'hésitez pas à diffuser largement l'information, par toutes les voies possibles, la publicité sera nécessaire pour écouler tous vos bouquins ! Les séances de dédicaces (dont vous aurez informé les correspondants de presse locale) sont, en plus d'être une expérience riche en émotion,  nécessaires et bénéfiques. Alors ne vous en privez pas ! En même si votre notoriété ne dépasse pas les frontières de votre village ou de votre quartier, vous aurez au moins réussi votre pari et même eu, votre moment de gloire !

 

>Voilà, alors bon courage et bonne chance !

 

Plus d'informations sur les blogs de Paul BARTHELEMY : www.chez-paul.blogspot.com ou www.unejourneebanalepourpaul.blogspot.com