TOUT NANCY .COM

BRAQUE ET DAUM


rechercher


Ce reportage est dédié à notre ami Patrick F. qui nous a quittés en décembre 2005.

 

 

Collection Braque de Daum

 

Un peu d'histoire…

 

Artiste à la renommée mondiale, Georges Braque fait partie des artistes les plus plus importants du 20e siècle. Il a permis à la peinture de passer de l'art moderne à l'art contemporain, notamment en participant, avec Pablo Picasso, à la création du cubisme.

 

A la fin de sa vie, Georges Braque synthétise ses œuvres majeures sur des gouaches qui seront ensuite transformées en trois dimensions pour devenir « Les Métamorphoses ».

 

A la mort de Georges Braque, le Baron de Loewenfeld hérite des droits sur toute la collection des Métamorphoses. A partir de 1996, ce dernier institue officiellement et légalement Armand Israël protecteur et détenteur des droits des œuvres de Georges Braque qui lui avaient été transmises. Les faire connaître devient alors la passion d'Armand Israël…

 

Pour transformer les gouaches, qui deviendront les Métamorphoses, Georges Braque a choisi les matériaux les plus nobles : or, argent, bronze et pierres précieuses… Il ne manquait plus que le cristal.

 

Une rencontre entre Sophie Le Tanneur, Présidente du directoire de Daum, et Arman Israël, l'ayant droit de Braque, a donné naissance à l'extraordinaire collection Braque de Daum, mêlant le génie de l'artiste à la magie du cristal.

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de Georges Braque

 

 

 

 

   Sophie le Tanneur de Rancourt, Présidente du directoire Daum, et Armand Israël, ayant droit et expert de Georges Braque

 

 

 

La maison Daum, créée en 1878, a déjà reproduit les oeuvres de grands artistes comme César, Dali ou Cocteau. Dans les archives de l'entreprise se trouve une importante correspondance entre Jacques Daum et Georges Braque.

La présentation de cette nouvelle collection qui a lieu dans le grand salon de l'Hôtel de Ville de Nancy commence par une conférence de Monsieur Armand Israel.

Peintre classique, Braque devient fauve en 1906. Il rencontre Cézanne qui développe le cubisme et Picasso qui crée le primitivisme.

Georges Braque, à l'origine de l'abstrait, n'osera cependant jamais aller jusqu'à l'abstrait total.

De 1961 à 1963, il crée Les Métamorphoses dont sont tirées les oeuvres de Daum. Malade, il rencontre Henri-Michel Heger de Loewenfeld, orfèvre joaillier. De cette collaboration naîtront des oeuvres exceptionnelles. 

Georges Braque meurt en 1963 alors que ses oeuvres se trouvent sur le France pour être exposées aux Etats-Unis. En 1996, Henri-Michel Heger de Loewenfeld désigne Armand Israël pour continuer à porter et promouvoir l'oeuvre de l'artiste. Un musée dédié à Georges Braque est ouvert à Saint-Dié-des-Vosges. Monsieur Israël en est le conservateur.


 

  

ATALANTE, d'inspiration mythologique.

A gauche : dessin et cristal

Au milieu : cristal ambre et turquoise (8 exemplaires)

A droite : sculpture gainée d'or sur socle en marbre noir

LES TROIS GRACES, symbole de paix et de spiritualité. (8 exemplaires)
         

ACHELOOS, d'inspiration mythologique, père des sirènes.

A gauche : dessin

Au milieu : cristal (150 exemplaires)

A droite : cristal (150 exemplaires)

CEPHALEE, d'inspiration mythologique, fils d'Hermes, symbole de la renaissance de l'âme.

Cristal ambre et turquoise (150 exemplaires)

 

A gauche : EUNICE, dieu marin

Cristal vert violine et bronze poli (150 exemplaires)

A droite : HYPPONOS (8 exemplaires)

  

SELENE, déesse de la lune

A gauche : dessin

Au milieu : cristal (8 exemplaires)

A droite : bronze, patine dorée et argentée

HEBE, déesse de la jeunesse, quitte l'océan pour servir les Dieux.

Cristal vert et violine et deux poissons en argent massif (8 exemplaires)

CIRCEE, la magicienne (150 exemplaires)

ZETES ET CALAÏS, fils jumeaux de Borée, auxquels il pousse des ailes à l'âge d'homme.

Cristal violine et blanc (8 exemplaires)

               

PERSEPHATA, déesse des enfers

Cristal jaune et ambre (150 exemplaires)

 

 Nancy, 19 juin 2007

 Les pièces de l'exposition Georges Braque de Daum seront visibles jusqu'au 12 octobre dans une salle du rez-de-chaussée de l'Hôtel de ville.

 

 

 

Toutes les photos de ce reportage ont été réalisées par Monique Colin  

 

 

Isabelle Chalumeau (écrivain public)

ZAZ-ECRITOIRE

BP 30125

54715 LUDRES

Tel : 06.70.35.05.76

courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr

Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr