TOUT NANCY .COM

FEMME DE HANDICAPE


rechercher

 

LORSQUE LE DESTIN FRAPPE...

 

 

 

Malgré des véhicules plus fiables, des équipements de sécurité plus adaptés, des routes mieux entretenues, des milliers d'accidents ont lieu chaque année, entraînant des drames difficilement soutenables : mort, blessures graves, handicaps. Il n'y a pas si longtemps, de nombreuses victimes de la route grièvement blessées seraient mortes sur l'asphalte. Des secours mieux organisés, des interventions plus rapides, des équipes plus performantes et les progrès de la médecine permettent aujourd'hui de sauver des vies. Des vies néanmoins brisées. Car les séquelles de ces accidents, parfois très lourdes et irréversibles, anéantissent souvent les couples. Alors au handicap s'ajoutent le divorce, la solitude, les difficultés financières…

 

Le slam ci-dessous raconte l'histoire de Christian, cousin par alliance, tétraplégique depuis le 1er janvier 2006.

 

 (Cliquer sur le lien pour écouter le fichier sonore de ce slam)

 

 

FEMME DE HANDICAPE

 

 

C'était aux premières lueurs du premier jour de l'an

En janvier deux mille six qu'a eu lieu l'accident.

Le hasard a voulu qu'un sanglier

Au même instant traverse la chaussée.

Pour éviter le choc frontal,

Ta femme a fait un geste brutal :

Un coup de volant à quarante-cinq degrés.

La voiture a piqué du nez

Dans le fossé qui bordait la route

Et qu'elle n'avait pas vu sans doute.

 

Quand on nous a prévenues

Que tu ne marcherais plus,

J'ai eu mal aux tripes pour toi,

J'ai versé quelques larmes, je crois.

Je ne me souviens plus très bien,

Je pensais à tout et à rien.

 

Sur ton lit d'hôpital,

T'avais pas l'air si mal.

On a regardé ta figure,

Y'avait pas de blessure.

On a réprimé un soupir,

On s'était attendu au pire.

Bien sûr, tu ne marchais pas,

Mais tes jambes, on ne les voyait pas.

 

On admirait beaucoup ta femme

Qui restait là malgré le drame.

Elle venait tous les jours

Pour te prouver son amour.

Puis les mois ont passé,

T'étais toujours handicapé.

Alors elle a changé d'attitude,

Elle a montré de la lassitude,

Et l'exaspération

A remplacé la passion.

 

Pour couronner le tout et ajouter à ta souffrance,

Elle a piqué le fric, celui que l'assurance

Avait déjà versé pour ton fauteuil.

Faut quand même pas avoir beaucoup d'orgueil.

 

Je ne veux pas juger ni la blâmer.

Je veux seulement témoigner.

Je ne suis pas certaine que je serais meilleure

Confrontée au même malheur.

 

Pour sûr je ne suis pas voleuse

Et tellement plus orgueilleuse.

Mais est-ce que j'aurais plus de couilles

Pour faire face à la trouille

Qui naît du handicap,

De la différence qui frappe,

Peur du regard des gens

Qui se veut compatissant

Pour finir par se détourner

Sous prétexte que c'est trop dur à supporter ?

 

Quand ta femme te quittera un sale matin,

Ne lui cache rien de ta déception, de ton chagrin,

Afin qu'elle sache qu'en plus de la douleur qui te fracasse,

Elle t'a elle-même porté au cœur le coup de grâce.

 

J'aimerais encore te dire

Qu'il faut toujours croire en l'avenir.

Mais comment trouver les mots

Qui sonnent juste sans être faux ?

 

 

                                               Zaz Chalumeau

 

 

PS : J'ai écrit ce slam en avril 2007. Quelques semaines plus tard, la femme du cousin le quittait. Le divorce est en cours. De son lit d'hôpital où il est toujours cloué, Christian se bat comme il peut avec l'aide de sa famille pour faire face aux multiples démarches. Après une baisse de motivation bien compréhensible, il a retrouvé le moral et surtout un humour et une belle humeur extraordinaires pour continuer son combat, poursuivre sa rééducation et atteindre un niveau d'autonomie suffisant pour pouvoir rentrer chez lui et reprendre goût à la vie grâce à un(e) auxiliaire de vie. Pour moi, il est un exemple de courage, de force et d'humilité. Il nous disait un jour que cet accident n'était certainement pas arrivé par hasard et qu'il avait peut-être une mission à accomplir… Oui, pourquoi pas ? Comme celle d'aider les handicapés à remonter la pente quand le destin frappe aussi durement. Courage, Christian, et chapeau pour ta force ! On t'aime.

 

 

 

 

 

Isabelle Chalumeau (écrivain public)

ZAZ-ECRITOIRE

BP 30125

54715 LUDRES

Tel : 06.70.35.05.76

courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr

Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr