TOUT NANCY .COM

MAXEVILLE : la passerelle Mickaël fait peau


rechercher

 

MAXEVILLE : LA PASSERELLE MICKAËL FAIT PEAU NEUVE

Le 1er mai 1992, Mickaël Laurent, 11 ans, est fauché par un véhicule sur l'autoroute A31.

 

Mickaël est un garçon docile, affectueux et serviable. Lorsqu'il demande à sa mère la permission de jouer avec un camarade en bas de leur immeuble situé en bordure d'autoroute dans le quartier Champ-le-bœuf à Maxéville, elle n'a aucune raison de ne pas l'y autoriser. Elle connaît son fils et sait qu'il ne s'éloignera pas sans l'avertir. Alors quand on la prévient que son enfant vient d'être renversé en voulant traverser l'autoroute, elle est abasourdie.

Accompagné de deux autres garçons, Mickaël s'est faufilé par une ouverture dans le fin grillage pratiquée sauvagement par des adultes qui se font ainsi déposer par des collègues à proximité de leur lieu d'habitation sans les obliger à faire un détour. Les enfants traversent les deux voies pour se rendre à la ferme Saint Jacques qui se trouvait de l'autre côté. Au retour, c'est le drame. Alors que le premier garçon traverse sans problème sous une pluie fine, Mickaël est violemment heurté par une voiture conduite par un militaire de carrière, malgré une excellente visibilité à cet endroit. Tandis que Mickaël agonise sur la chaussée, le chauffeur continue sa route…

 

Le plus insupportable pour les parents du garçon qui meurt lors de son transfert à l'hôpital est le fait que le chauffeur ne se soit jamais manifesté. Une enquête a eu lieu, classée sans suite. Pas de condamnation, pas d'excuse, juste des indemnités de l'assurance.

En 1995, une passerelle est construite pour que les piétons et les cyclistes puissent traverser l'autoroute en toute sécurité. Initialement prévue sur la commune de Laxou, elle est finalement déplacée de quelques kilomètres sur Maxéville, à quelques pas seulement de l'immeuble où habitait Mickaël. Cette passerelle, qui porte le nom du jeune Maxévillois, fait l'objet d'un premier chantier d'embellissement par des écoles en 1996. De nouveau sale et outrageusement taguée, elle est nettoyée et repeinte en juin 2007. Et le chantier de décoration est cette fois confié à Pierre Dufour, président du Cercle des Arts de Laxou-Maxéville.

 

Monique Colin, Simone Dézavelle, Josette Ferrand, Fabienne Jeandel, Marie-Jasmine Louise et Christian Merriaux ont passé de nombreuses heures en compagnie de Pierre Dufour pour décorer les murets de cette passerelle. Des fleurs de toutes sortes, des papillons, des chiens, des escargots, des lapins, des oiseaux s'enchaînent dans une belle harmonie de mouvements et de couleurs.

Monsieur Henri Bégorre, maire de Maxéville, est venu voir l'ouvrage accompli. Les parents de Mickaël, Monsieur et Madame Laurent, très émus, accompagnés de leurs enfants (James, Mickaëla et Teddy) et petits-enfants (David et Mathéo), remercient les artistes pour le temps qu'ils ont consacré à la décoration de la passerelle dédiée à leur fils.

 

Nous voulons croire que les tagueurs malintentionnés auront à cœur de ne pas souiller ce travail bénévole à la mémoire d'un enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  (25 juillet 2007)

 

 

 

 

 

 

 

   (31 août 2007)

 

 

 Toutes les photos de ce reportage ont été réalisées par Monique Colin  

 

 

Isabelle Chalumeau (écrivain public)

ZAZ-ECRITOIRE

BP 30125

54715 LUDRES

Tel : 06.70.35.05.76

courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr

Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr