TOUT NANCY .COM

GAM : gazette 19 - septembre 2007


rechercher

 

 

La Gazette du GAM
N° 19 - septembre 2007

 

GRADUS AD MUSICAM

Les fruits mûrs d'une passion

 

UNE PASSION FRUCTUEUSE - Quel est le comble de la passion pour un musicien ? La réponse peut certes varier selon les préférences et dilections de chacun, mais on peut admettre que la Passion selon Saint Matthieu constitue pour beaucoup un point culminant, un sommet dont le franchissement provoque une satisfaction qui s'apparente à un accomplissement. Il s'agit en effet d'une œuvre qui incarne à merveille l'ambition de l'art musical : perfection de la composition, plénitude des sentiments, intensité de la polyphonie. Interpréter la Passion selon Saint Matthieu, c'est donc franchir une étape dans son parcours musical.

GRADUS AD MUSICAM a interprété plusieurs fois la Passion selon Saint Jean, une œuvre extraordinaire elle aussi, et nous sommes particulièrement heureux de pouvoir présenter la Passion selon Saint Matthieu, qui requiert, elle, deux chœurs et deux orchestres. C'est donc une nouvelle expérience que le GAM va aborder. Il s'agit de combler un manque, mais surtout de combler un désir, combler sa passion pour Bach et, nous l'espérons bien sûr, combler les souhaits des spectateurs.

 

LA PASSION SELON SAINT MATTHIEU (2) - BACH a écrit cinq passions, mais deux sont perdues et la Passion selon Saint Marc est une œuvre d’une dimension modeste. A l'inverse, la Passion selon Saint Jean (1724) et la Passion selon Saint Matthieu (1727) sont des monuments qui dépassent de trè s loin ce qui se faisait avant Bach. La passion est un oratorio biblique, c'est à dire la représentation musicale d'un drame tiré de la Bible. Mais le thème de cet oratorio est la "passion" du Christ, autrement dit les épreuves que celui-ci a endurées (du latin patior, subir) selon les récits de chacun des quatre évangélistes Luc, Marc, Matthieu & Jean. Le genre avait déjà été traité avant BACH, mais celui-ci lui a donné une ampleur incomparable.
Or, on a du mal à concevoir que les deux Passions de BACH, qui sont aujourd'hui deux monuments du répertoire, n'ont aucunement contribué à la renommée dont jouissait le Cantor de Leipzig. Ce sont en effet ses œuvres instrumentales, particuliè rement pour l'orgue, qui firent sa célébrité. Même son premier biographe, Forster, n'évoque que quelques cantates pour mémoire - alors que Bach en a écrit environ 300 - et fait seulement mention d'une passion pour double chœur, sans autre précision. Il est d'ailleurs frappant que la Passion selon Saint Matthieu n'ait été interprétée que trois fois du vivant de son auteur alors que celui-ci y avait nécessairement consacré une quantité de travail et de temps sans commune mesure avec la fugacité de l'exécution et la médiocrité de son auditoire. Il est vrai que BACH œuvrait pour l'éternité et "pour la seule gloire de Dieu".

 

Une villégiature fort musicale en Aveyron - La vingtaine de gamistes qui a participé à cette semaine musicale en juillet dernier a pu découvrir une agréable région vallonnée et apprécier un séjour plein d’heureuses surprises. Le petit village de Rulhe (prononcez "Ruye") a vu sa tranquillité un peu perturbée mais les sympathiques voisins semblaient très contents de la présence du GAM et ont organisé nombre d'événements communs.

Les répétitions furent à la fois denses et estivales et les journées se terminaient régulièrement en apothéose avec les mémorables dîners de l’ « Accueil Paysan » de la famille Delcamp (adresse à recommander) ! Du tourisme bien sûr (beaucoup pour certains, moins pour d’autres, privilégiant le farniente) et donc visites de châteaux, de bastides, d'élevages d’oies...

Les concerts ont été donnés dans des lieux aux styles et acoustiques complètement différents mais dégageant tous beaucoup de charme : petite église de Rulhe, magnifique abbatiale romane de Conques (où les réticences du prêtre amenèrent à camoufler la marque du piano Roland), chapelle des Pénitents noirs de Villefranche de Rouergue (avec de multiples mises en place à cause d’un épais tapis absorbant les sons). Le travail musical intéressant a suscité quelques moments privilégiés, le trio des Parques avec Pascal Pierre, Philippe Bouton et Vincent Huault, ou les interventions des jeunes et talentueuses instrumentistes Mathilde Legée et Mélanie Virot. Le répertoire vocal varié (de Haydn à Copland et Bernstein en passant par Verdi) a permis de construire un programme qui a su bâtir une belle unité de chœur et a séduit le public.

Et le séjour s’est achevé dans une magnifique grange, autour d’une solide « soupe au fromage » préparée par les Rulhois et faisant le projet fou de revenir la prochaine fois à 150 !

Pour contempler Rulhe du haut du ciel avec Google Earth, veuillez cliquer ici ou ici
Pour lire l'article de la Dépêche du Midi, veuillez cliquer ici

Photo : http://architecture.relig.free.fr/accueil.htm

 

 


Passionné de musique ?
Fondu de chant ?

Vous mourez d’envie de chanter ou de jouer BACH en vrai avec chœur, orchestre, solistes, etc. ?

Ne résistez plus !

GRADUS AD MUSICAM vous propose de participer à son programme-phare 2007-2008 :

La Passion selon Saint Matthieu de J.S. BACH

Pour tout savoir, appelez-nous : 03 83 21 09 19

ou écrivez-nous :
Gradus Ad Musicam
2, rue des Fabriques - 54000 Nancy
téléphone : 03.83.36.85.98
Email : gam@gradus-ad-musicam.com

 

 


L'ESPACE PRO, pour les professionnels de la musique et du spectacle - Le site Internet de GRADUS AD MUSICAM continue de se développer : il propose aux professionnels de la culture en général et de la musique en particulier une rubrique à leur intention. Les organisateurs de spectacles et de concert, les institutionnels et les entreprises intéressées par le parrainage et le mécénat trouveront là une liste de programmes disponibles, un rapide historique du GAM à travers ses affiches de concert, des descriptifs et des fiches techniques ainsi que des photos téléchargeables du chœur, de l'orchestre, du chef et des solistes invités. Naturellement, l'Espace Pro n'est pas réservé aux professionnels et tout un chacun peut le consulter à sa guise.

Pour accéder à l'Espace Pro, veuillez cliquer ici

 

 


Christelle et Laurent, gamistes frais émoulus de la Pépinière - Christelle & Laurent, 30 ans chacun, sont choristes au GAM depuis un an. Ils sont tous deux architectes de profession, et deux jeunes amoureux comme il y en a tant. Citadins enracinés à Nancy, ils aiment sillonner la ville en vélo. C'est la sœur de Laurent, Sabine, professeur de musique & de chant choral et elle-même nouvelle gamiste, qui leur a donné envie d'intégrer le chœur du GAM. Leur démarche fut surtout motivée par la perspective de chanter les CARMINA BURANA, mais cet événement extraordinaire a conforté leur goût du chant et les a incités à poursuivre activement dans cette voie. C'est ainsi qu'ils ont également adoré chanter DOGORA, une musique particulièrement grisante et d'un abord relativement aisé. Ils ont trouvé au GAM une association conviviale où il fait bon chanter, qui ne se prend pas trop au sérieux tout en cultivant l'ambition de la qualité. Ils apprécient notamment de pouvoir répéter par pupitres grâce à la présence de plusieurs chefs de chœur. Et bien sûr, le plaisir de chanter avec un orchestre est un avantage inestimable.

Pour Christelle, qui n'avait jamais pratiqué le chant choral ailleurs qu'à l'école primaire Jean-Macé et au collège Jacques-Callot à Vandœuvre, il s'agit d'une activité nouvelle qui, dit-elle, a pour principal attrait "de mettre de bonne humeur". A l'origine, Christelle n'est pas trè s branchée musique classique et a des intérêts musicaux assez diversifiés. Elle écoute volontiers ce qui passe à portée de ses oreilles, notamment les chansons de Brassens et Barbara ou encore Olivia Ruiz. Elle est cependant très impressionnée et enthousiasmée par le chœur et le répertoire du GAM, et a participé, outre les CARMINA, aux concerts DOGORA à Lunéville & Strasbourg. Elle attend avec impatience le concert de Metz le 14 décembre.

Laurent, lui, a déjà une solide expérience du chant choral. Il fut en effet, dans ses jeunes années, soprano chez les Petits Chanteurs de Sainte Jeanne d'Arc de Nancy, où il acquit, sous la direction du regretté Jean Bouillet, une solide formation musicale et vocale et fit de magnifiques voyages un peu partout dans le monde. Mais la voix d'enfant est une fleur qui, hélas, meurt jeune. La perte en fut douloureuse pour Laurent, qui, une fois sa belle carrière de soprano définitivement enterrée, cessa subséquemment de chanter. Et ce n'est que maintenant, 15 ans après, qu'il se remet au chant choral, mais cette fois comme baryton. Musicien accompli, il joue du piano et a travaillé pendant l'été un prélude de Debussy, La Fille aux cheveux de lin. Il aime particulièrement la musique du XX° siècle, par exemple Chostakovitch et Philip Glass, mais aussi, dans un tout autre style, Ben Harper ou le groupe de rock Muse. Il aimerait bien dans l'avenir interpréter avec le GAM "Itaipu", une œuvre symphonique pour chœur & orchestre de Philip Glass.

Ils sont tous deux férus de Harry Potter, qui les transporte dans un monde plein de fureur et de bonté. Comme la musique. Il y a donc peut-être un point commun entre le fameux magicien et Gradus Ad Musicam : la baguette du chef, qui fait surgir un monde plein de ferveur et de beauté. Le GAM, c'est décidément magique!

 

 

 


L'ABONNEMENT GAM 2007-2008

 

Joseph HAYDN - Sofia GOUBAÏDOULINA
LES SEPT PAROLES DU CHRIST EN CROIX

Haydn reçut en 1787 une commande insolite : une Passion pour orchestre de chambre. Il s’y attacha tant qu’il en fit en 1796 une version pour chœur. Cette œuvre célèbre sera mise en parallèle avec une partita pour violoncelle, baïan (accordéon) et orchestre à cordes de Sofia Goubaïdoulina composée en 2005.

Lundi 26 novembre 2007 à 20h 30 - Salle Poirel, Nancy

Interprètes :
Anouk VINÉ, violoncelle
Anthony MILLET, accordéon
Solistes, Orchestre de Chambre et Ensemble Vocal GRADUS AD MUSICAM
Direction : François LEGÉE

 

 

Giovanni Battista PERGOLESI
STABAT MATER

Nulle douleur n’est éternelle sauf celles auxquelles l’art donne un cachet d’éternité. Le célèbre Stabat Mater de Pergolèse dépeint avec une telle intensité le deuil maternel qu’il en est devenu l’incarnation. Laure Baert & Marie Lenormand verseront des larmes de musique sur l’entrelacs des effusions. En contrepoint seront donnés Exsultate, jubilate, une œuvre jubilatoire de Mozart, ainsi que le concerto pour flûte en ré mineur de C.P.E. BACH.

Jeudi 31 janvier 2008 à 20h 30 - Salle Poirel, Nancy

Interprètes :
Laure BAERT, soprano
Marie LENORMAND, mezzo soprano
Reynaldo GRECO, flûte
Orchestre de Chambre GRADUS AD MUSICAM
Direction : François LEGÉE

Pour en savoir plus sur Laure Baert, veuillez cliquer ici et ici
Pour en savoir plus sur Marie Lenormand, veuillez cliquer ici

 

Johann Sebastian BACH
PASSION SELON SAINT MATTHIEU

Avec la Passion selon Saint Matthieu, Bach a édifié une immense cathédrale de lumière et d’émotion qui transcende la religion et transporte le cœur. Le GAM a attendu 25 ans pour aborder cette insurpassable merveille de l’art musical. Deux chœurs, deux orchestres, six solistes, un événement exceptionnel.

Solistes, Chœur d’enfants, Chœur & Orchestre GRADUS AD MUSICAM

Direction : François LEGÉE

Vendredi 14 mars 2008 à 20h 45 (version abrégée, durée 2h)
Dimanche 16 mars 2008 à 16h (version longue, durée 3h30)
Eglise Saint-Léon, Nancy

 

Léo FERRÉ - LA CHANSON DU MAL-AIMÉ

Léo Ferré mit en musique de nombreux poètes, Baudelaire, Verlaine, etc. La Chanson du Mal-Aimé est une grande fresque pour solistes, chœur & orchestre symphonique, composée sur le fameux poème d’Apollinaire. Le GAM donnera chair & âme à cet ample chant d’amour avec la collaboration de Laurent Malot, l’interprète idéal de Léo Ferré.

Samedi 24 mai 2008 à 20h 30 - Salle Poirel, Nancy

Interprètes :
Laurent MALOT, auteur, compositeur, chanteur
Célia PIERRE, soprano
Chœur & Orchestre Symphonique GRADUS AD MUSICAM
Direction : François LEGÉE

 

CONCERT OFFERT AUX ABONNES

 

ROMAIN DIDIER - PINOCCHIO COURT TOUJOURS

Un fabuleux conte musical pour petits et grands qui fait revivre les aventures du célèbre pantin de bois . Musique de Romain Didier sur un livret de Pascal Mathieu.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici

Alexandros MARKEAS - DIMOTIKA

Dimotika est une œuvre écrite par Alexandros MARKEAS, jeune compositeur grec né en 1965, pour mezzo-soprano, chœur d’enfants et 7 musiciens (flûte, clarinette, alto, violoncelle, 2 percussions, harpe). Il s’agit de mélodies de la poésie populaire grecque.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici

Mercredi 18 juin 2008 à 20h 30 - Salle des Ecraignes,Villers-lès- Nancy

Chœur d’enfants & Orchestre de Chambre GRADUS AD MUSICAM
Direction : François LEGÉE

 


Abonnement standard : Haydn - Pergolèse - Bach - Ferré + concert cadeau (Pinocchio- Dimotika)
Tarifs 49 euros (normal) - 40 euros (réduit)

Abonnement étudiant 3 concerts : 18 euros (- 26 ans) - 3 concerts Poirel (hors Bach)
Abonnement étudiant 4 concerts : 30 euros (- 26 ans) - 3 concerts Poirel + Bach
Offre limitée à 50 demandes, places Poirel balcon uniquement. Merci de joindre une photocopie de la carte d’étudiant.

Requiem de Verdi : La carte d’abonnement GAM permettra aux abonnés du GAM d’acheter des billets d’entrée au prix de 22 euros (au lieu de 25 euros) - Les billets seront à retirer à partir du 18 septembre 2007 au guichet de l’Opéra, place Stanislas.

Pour télécharger le bulletin d’abonnement à la saison 2007-2008, veuillez cliquer ici

 


LE CADEAU DE GRADUS AD MUSICAM A SES ABONNÉS

10 % de réduction pour le Requiem de Verdi

 

Avec l’OSLN & le chœur de l’Opéra national de Lorraine

Direction Paolo OLMI

Giuseppe VERDI - REQUIEM

Le succès de cette œuvre majestueuse valut au compositeur le titre de Commandant de la Légion d’Honneur lorsqu’elle fut jouée à l’Opéra Comique de Paris. Elle fut de même très appréciée du public londonien qui l’entendit interprétée par 1200 choristes et 150 instrumentistes. Mais ceci n’est pas dû au hasard… Verdi a voulu cette messe grandiose, comme en témoigne la composition de l’orchestre : il compte par exemple 4 bassons, 8 trompettes, 3 trombones et 4 cors. Ce Requiem égale en qualité et en style ses plus grands opéras. Effroi, crainte et espérance s’y affrontent avec une violence quasi-théâtrale.

Interprètes :
Manon Feubel, soprano
Svetlana Lifar, mezzo soprano
Valter Borin, ténor
Lorenzo Regazzi, basse
Chœur de l’Opéra national de Lorraine, chœurs GRADUS AD MUSICAM, Ars Musica, Expressions, Sine Nomine
Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy
Direction : Paolo OLMI

Jeudi 29 Mai 2008 à 20h30
Vendredi 30 Mai 2008 à 20h30
Basilique Saint-Epvre, Nancy

Photo Lidia Bagnara

 

LA CARTE JEUNES NANCY CULTURE - GRADUS AD MUSICAM est partenaire de l’opération Carte Jeunes Nancy Culture qui s’adresse à tous les jeunes de 10 à 25 ans. Les détenteurs de cette carte bénéficient d’un concert gratuit pour un concert à tarif réduit (12 euros). Cette disposition s’applique aux trois concerts Poirel. Cette carte est délivrée par la mairie de Nancy.

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ci-dessous :
carte jeune

 

 

www.gradus-ad-musicam.com

Tél : 03.83.21.09.19 / 03 83 36 85 98 - Courriel : gam@gradus-ad-musicam.com