TOUT NANCY .COM

DEUX NANCEIENNES A BRUXELLES


rechercher

 

DEUX NANCEIENNES A BRUXELLES


Une fois n'est pas coutume : je m'octroie un grand week-end ! Nous partons vendredi matin en direction de Bruxelles. La météo est un peu maussade, mais pour visiter, c'est l'idéal. Et nous avons emporté nos K-ways...

 

Nous nous arrêtons tout d'abord à Han-sur-Lesse (Belgique) pour visiter les célèbres grottes. Nous ne sommes que quatre touristes, mais le guide devra parler en français et en anglais. Les photos, hélas ! son interdites. Nous laissons donc l'appareil dans le coffre. Nous apprendrons plus tard du guide que l'interdiction ne vise pas à sauvegarder le site ni les caisses du domaine, mais plutôt à ne pas allonger la durée des visites et ne pas perdre de touristes !... En raison de notre très petit groupe, le guide nous aurait autorisés à prendre des photos !!! Nous prenons un petit train qui nous amène à l'entrée de la grotte. Nous revêtons nos sweats car la température à l'intérieur n'excède pas 13°C avec 100% d'humidité. J'ai une petite appréhension qui se transformera au fil des kilomètres en une angoisse crescendo pour atteindre son apogée au cours du son et lumière... Mais je tiens le coup et la beauté des stalactites et stalagmites me distrait de cette constante sensation d'oppression. Nous parcourons trois kilomètres, gravissons et descendons 400 marches bien réparties et peu fatigantes. Les salles sont grandes, les plafonds parfois immenses, et ça goutte en permanence. Après le son et lumière, nous embarquons sur une grande barque électrique qui nous conduit vers la sortie... et la lumière !

 

  

 

Plus de photos, agenda, horaire, prix sur http://www.grotte-de-han.be/index.php?page=home 

 

Puis nous continuons sur Bruxelles où nous arrivons à l'heure de pointe. Un vendredi soir vers 17h30, l'embouteillage règne comme dans toutes les grandes villes. De quoi désarmer notre Tomtom qui nous balade allègrement dans les rues du Centre. Enfin, nous trouvons notre hôtel ! Après notre installation, nous partons à pied en direction de la Grand Place.

 

En chemin, nous passons devant la Colonne du Congrès : Elevé de 1850 à 1859 sur les plans de l'architecte J. Poelaert assisté de cinq sculpteurs, ce monument inspiré de la colonne trajane commémore le Congrès national de 1830 qui promulgua la Constitution belge. Glorifiant l'indépendance de la Belgique (allégories des Libertés fondamentales, des neuf provinces et de la Nation, trophées, blasons, dates, noms et autres textes fondateurs), la colonne, haute de 25 mètres, est couronnée d'une statue du roi Léopold 1er due au sculpteur J. Geefs. Le Soldat inconnu fut inhumé aux pieds de la colonne le 11 novembre 1922.

 

  

 

 

Un château-fort, construit au Xe siècle, est à l'origine de la naissance de Bruxelles. Au XIe siècle apparaît un marché ouvert à proximité du château, à l'emplacement d'un marais asséché. Petit à petit, des maisons se construisent autour des halles (à la viande, au pain, etc.). Entourées de jardins, elles n'étaient pas du tout alignées et les architectes de la ville durent plus tard déployer tout leur talent pour donner à la place une forme rectangulaire. La Grand Place, lieu mercantile et festif, fut aussi celui des exécutions, des supplices et des batailles. Au XIVe siècle fut construite "La Maison du Roi". En août 1695, un maréchal à la solde du roi de France Louis XIV, fait bombarder la ville et la Grand-Place est entièrement détruite par le feu ; il ne reste plus que les murs de l'Hôtel de Ville et la structure de La Maison du Roi. Sa reconstruction commence dès l'année suivante, mais la Grand-Place est saccagée par les Sans-Culottes lors de la Révolution française. La Grand-Place est restaurée au XIXe siècle et témoigne aujourd'hui de la diversité des styles architecturaux.

 

 Maison du Roi d'Espagne (initialement Maison des Boulangers) avec sa "Victoire claironnante".

 La Brouette (anciennement la Maison des Graissiers) du XIIIe siècle. Aujourd'hui une taverne.

 Hôtel de Ville dont la construction commence en 1402. L'intérieur est détruit par le bombardement de 1695. Aujourd'hui l'Office du Tourisme.

 La Chaloupe d'or (anciennement La Maison des Tailleurs), reconstruite en 1697 dans le style baroque italien. Aujourd'hui un restaurant.

 La Maison du Roi (anciennement la Halle au pain) a été construite en 1405 puis détruite et rebâtie en style gothique sur pilotis. Gravement endommagée après le bombardement de 1695, elle fut plusieurs fois restaurée. Elle abrita Charles Baudelaire. Aujourd'hui un musée.

 vue partielle.

  

 

 

Visite de l'atomium

 

Conçu pour l'Exposition internationale de 1958, cet édifice n'était pas destiné à rester. Mais sa popularité et son succès, dus à la fois au Bruxellois et aux touristes étrangers, en ont décidé autrement.

 

A proximité du stade du Heysel dont il domine le plateau du même nom, l'Atomium comporte neuf sphères d'un diamètre de 18 mètres reliées entre elles par des tubes d'un diamètre de 3 mètres. L'ensemble, haut de 102 mètres, pèse 2400 tonnes. Les tubes sont aménagés d'escalators dont le plus grand mesure 35 mètres au débit horaire de 3000 personnes... On accède du hall d'entrée à la sphère du sommet en 23 secondes par un ascenseur à la vitesse de 5m/sec (photo n°3). Malheureusement, sa capacité n'est que de 22 personnes... Du sommet, une belle vue d'ensemble sur la ville et un restaurant.

 

  

 

Visite de la cathédrale Saint-Michel

 

Une église dédiée à Saint Michel est érigée au IXe siècle sur la butte du "Castrum". Elle est remplacée au XIe siècle par une église romane qui prend le nom de "collégiale" et où furent transportées les reliques de Sainte Gudule. La construction de l'édifice actuel, de style gothique brabançon, commence en 1226 par le choeur. En février 1962, elle devient la Cathédrale Saint-Michel.

 

  

 

Les Galeries royales Saint-Hubert

 

Inaugurées en 1847, ces galeries forment un passage couvert sous des arcades vitrées et réunissent de nombreuses boutiques.

 

  

 

Visite de l'Hôtel Hannon

 

Cet édifice, qui n'a d'hôtel que le nom, appartenait à Edouard Hannon, ingénieur de la firme Solvay et grand amateur d'Art nouveau et de photographie. Construit en 1902 par Jules Brunfaut qui pratiquait le style néo-renaissance ou l'éclectisme, son intérieur est remarquable. Cette propriété communale accueille aujourd'hui de nombreuses expositions.

 

 

Visite de la Maison Horta

 

En 1965, la maison et l'atelier de l'architecte belge Victor Horta, pionnier de l'Art Nouveau, devient un musée.

L'escalier est monumental et les nombreux détails qui caractérisent les meubles de cette époque valent le coup d'oeil.

 

  

 

Parmi les nombreuses curiosités de Bruxelles, le Palais royal et le parc qui lui fait face, la Porte de Tervueren et l'incontournable Manneken-Pis !

 

       

 

L'album complet est visible en cliquant sur l'onglet "photos" du blog www.zazecritoire.unblog.fr

 

(31 mai 2008)

 

Ce reportage a été réalisé par Isabelle Chalumeau (texte) et Monique Colin (photos)

 
Isabelle Chalumeau (écrivain public)
ZAZ-ECRITOIRE
BP 30125
54715 LUDRES
Tel : 06.70.35.05.76
courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr
Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr

 

 

Monique Colin