TOUT NANCY .COM

La porte de la Craffe


rechercher
La porte de la Craffe

La porte de la Craffe, qui porte un nom au sens plutôt mystérieux, est la plus ancienne des portes de la ville.Elle fut construite au milieu du XIVe siècle, au nord de la ville. A l'époque, la porte de la Craffe était une simple tour carrée percée, à la base, de la porte proprement dite. En 1463, on la flanqua de deux fortes tours rondes couvertes de toitures en poivrière, qui abritèrent des prisons. Encore aujourd'hui, la partie centrale est garnie de ses machicoulis. On la couvrit d'un toit couronné d'un lanternon qui fut installé en 1616. Cette porte fut ornée d'un ordre grec en 1633, pendant l'occupation française. En 1861, on ôta ce plaçage pour le remplacer par une décoration gothique. De part et d'autres de cette niche, des inscriptions en belles lettres gothiques font allusion à la bataille de 1477. L'intérieur de la porte a conservé tous les cachots et salles fortes dans lesquelles furent enfermés, jusqu'au milieu du XIXe siècle, des prisonniers qui ont laissé sur les murs d'innombrables graffiti.

La porte de la Craffe fut flanquée en 1505, d'un boulevard. A la fin du XVIe siècle, Galeani la protégea de deux bastions : les bastions le Duc (en l'honneur de Charles III) et le Marquis (en l'honneur de son fils le Marquis de Pont, le futur Henri II), réunis par un mur où fut percée en 1598 une porte extérieure, appelée porte Notre-Dame. La face extérieure de ce monument est percée d'une porte principale flanquée de deux petites portes aux pieds-droits vermiculés, au-dessus desquelles sont pratiquées des niches qui abritent deux statues de femme dont l'une paraît être l'Equité. Sur la face intérieure, on remarque deux cavaliers et deux fantassins à l'antique. Toute cette décoration est due à Florent Drouin le jeune. Les bastions le Duc et le Marquis ont été rasés et leurs fossés nivelés de 1880 à 1906.