TOUT NANCY .COM

Paris Combo


rechercher
PARIS COMBO

 

Hier soir nous avons eu le bonheur d'assister au concert de Paris-Combo qui présentait son dernier album : Attraction. Le groupe nous a confié que la grande nouveauté de ce disque était la participation intégrale de tous les membres du groupes. Les compositions sont personnelles et les arrangements collectifs, ainsi chacun a pu placer son grain d'émotion et de sensibilité, le tout de manière harmonieuse au grand plaisir de nos oreilles. Certains morceaux sont des poèmes mis en musique, d'autres ont été coécrits, ainsi La Berceuse insomniaque est le fruit de Belle du Berry et de François ( le batteur). Aussi, contrairement aux deux précédants albums dont les titres ont été composés essentiellement pour la scène avant d'être enregistrés, celui-ci a d'abord été disque avant d'être scène.



C'est avec enthousiasme que nous nous sommes échappés vers un monde rythmé et coloré. En effet, notre belle salle Poirel qui d'ordinaire ne permet guère les pas de danse a vu hier soir ses escaliers et le devant de sa scène se faire envahir par un public désireux de participer activement au spectacle. Ainsi, la salle s'est levée pour exprimer l'entrain qui émanait de la scène, laissant les corps se mouvoir au gré des sons et des émotions : les gens ont ondulé sur des rythmes latins avant d'entamer une valse, se reposer sur une berceuse et finir sur un swing.



La musique de Paris-Combo mélange les genres et traverse les frontières, le tout sur une tonalité jazzy qui parfois sonne music-hall . Cette diversité est peut-être due à la fusion de musique venant des quatre coins du monde : la chanteuse (Belle du Berry) et le batteur (François-François) viennent de France, le pianiste, trompettiste (David Lewis) est Australien, le contrebassiste (Mano Razanajato) est malgache et le guitariste vient d'Amérique Latine, De leur rencontre parisienne est né Paris-Combo. Tous mêlent à merveille technique et harmonie : la contrebasse donne la cadence sur des rythmes suaves alors que la guitare fait des prouesses pleines d'émotion. Bien plus qu'une ligne rythmique, la batterie sait se faire douce, aussi le pianiste n'a pas peur de pianoter d'une main et trompeter de l'autre et sur cette parfaite mélodie s'envole alors la voix si pure de Belle du Berry, parfois accompagner de Mano qui en plus de caresser sa contrebasse, pose sa voix veloutée et pleine de soleil : un régale pour les sens. Hier en Australie, aujourd'hui à Nancy et demain quelque part sur l'hexagone, pour Paris-Combo l'année 2002 sera l'occasion d'exporter leur bonne humeur sur tout le territoire, ils envisagent même d'aller jouer aux Etats-Unis et au Brésil. Enfin, ils projettent de sortir un album lives qui nous permettra sans doute de prolonger le voyage musical jusqu'à nos canapés.










 

08/02/2002
Madaleno Amélie
photo : Barbosa José