TOUT NANCY .COM

Dom Colmé... veut que tout l'monde s'aime


rechercher







Dom Colmé...
... veut que tout l'monde s'aime




Après 7 ans de scène et 3 albums avec le groupe Salomé, Dom Colmé entame une seconde carrière, plus personnelle. Le désir de se lancer dans un parcours solo est chose courante dans le milieu musical, pourtant, en ce qui concerne cet artiste lorrain, il s'agit surtout d'une reconversion.
Le groupe de funk Salomé a sillonné la France, jouant notamment en première partie de concerts prestigieux tels que Rita Mitsouko, Jacques Higelin et FFF. "Durant toutes ces années, on a enchaîné les tournées les unes après les autres sur un rythme de fou, c'était un vrai marathon. On voulait faire de la musique, mais à la fin, çela ressemblait plus à de la boxe thaï... Cela ne me convenait plus." Il prend un congé sabbatique et décide alors de "reprendre son univers en main", de prendre le risque de repartir à zéro. A 35 ans, Dom Colmé nous revient requinqué, bien décidé à relancer la machine et à en finir avec ses vieux démons. "J'ai bien profité de l'ambiance des tournées, des voyages avec les copains et de tout le folklore qui va avec. Professionnellement, ça a du bon, mais j'ai complètement destructuré ma vie privée. Aujourd'hui, j'ai une petite fille de 15 mois, ça change beaucoup de chose, je ne peux plus vivre ma musique comme une fuite en avant".
Dom Colmé assagi ? Pas forcément. Il s'agit simplement de nouvelles envies qui naissent au fil du temps. Un besoin de se (re)trouver, plus justement.

Alors Dom Colmé se pose, prend sa guitare et compose. Il en ressort une trentaine de chansons dont 10 sur CD démo, lequel passe en playlist sur certaines ondes de Radio France.
"L'album n'est pas encore sorti, nous sommes en phase d'enregistrement. Dur labeur car je gère quasiment tout l'album... sur ordinateur. Cela prend du temps, mais au moins, je fais ce que je veux, c'est un choix. J'ai réuni des musiciens de qualté, pour faire un album de qualité. Des musiciens, on peut en trrouver facilement, mais choisir les bons, c'est autre chose." Un répertoire qui s'annonce riche puisque des artistes comme Julien Petit (saxophoniste chanteur) ou Alex Tran (batteur) participent à l'aventure. Des "musiciens rock", de l'accordéon du saxo, de la cithare... une pluralité d'ingrédients pour un résultat multiforme.
"Je n'ai pas tirer un trait définitif sur la funk, mais je ne veux pas me cantonner à un style, comme on le fait toujours. La musique, il faut savoir la gérer car elle est impalpable, magique. Le dilemme pour un musicien est de savoir ne pas "trahir sa belle". J'ai sacrifié tellement de choses pour la musique, autant être en osmose avec elle."

Dom Colmé
, stakhanoviste de la mélodie. Entre pop et soul comme le qualifient les critiques, "de la musique tout simplement" selon ses termes à lui.
"Je veux livrer quelque chose et qu'on chante ensemble. Que les gens gardent une chanson ou une phrase dans un coin du coeur. Je suis émerveillé par une chanson, ça va peut-être te surprendre. C'est "My song of you" de Laurent Voulzy. Il y a des airs et des textes, comme ça, qui vous suivent toute votre vie. Moi, quand j'entends ce morceau, çela me fait vraiment quelque chose. Il y a aussi "What a wonderful world" ou "Just a gigolo", tout le monde a sa chanson. Moi, je suis touché par des gens simples qui font de la musique qui parle. On peut citer Souchon aussi, qui est un maître en la matière. La chanson est volage, on ne peut rien prévoir. Mais si un jour, quelqu'un pouvait chantonner un de mes airs, si un jour une de mes chansons pouvait traîner dans la poche de quelqu'un, ce serait mon triomphe personnel".
Confiant, Dom Colmé promet de l'authenticité dans son travail. Il ne fait pas partie de ce qu'il appelle la "société rapide de consommation". "Je ne peux être dégusté et oublié dans la même semaine. Or, la société rapide de consommation exige des choses fortes mais qui s'oublient très vite afin d'en mettre des nouvelles sur le marché. Moi, j'ai décidé de faire des chansons fortes mais je suis incapable de faire de l'éphémère" (rires).

Un petit mot pour la fin ? "Méfiez-vous des contrefaçons ! Tout ce qui a des locks n'est pas reggae !"

Dom Colmé était sur la scène du Magic Mirrors ce dimanche, à l'occasion du Nancy Jazz Pulsations. Un public chantant et dansant a honoré et encouragé les efforts du groupe ; à la sortie du concert, on avait encore "il veut que tout l'monde s'aime", quelque part, dans un coin de notre tête...


14/10/2002
Julie Marchal


Aussi :
DJ Tal Stef -Guem - Nancy Funk Explosion - Le Peuple de l'Herbe - Keren Ann - Rubin Steiner 4tet - AkoshS. Unit - Kabarelectronik - Lames de Jazz - Karin Clercq, Benabar,Tarmac - Dom Colmé - Brasil Heros - Kaolin, Superbus - Nancy Jazz Périple (Gotan Project...) - Nada Surf - Luke -
Nancy Jazz Poursuite (la tournée des bars)