TOUT NANCY .COM

LA CAUTION


rechercher

Agitation singulière autour du phénomène La Caution. Dès la sortie en 2001 de leur premier album Asphalte Hurlante, les deux frères Hi-Tekk et Nikkfurie font figure de mirage sur la planète hip hop. Ils font partie de ces groupes qui marquent définitivement un genre ; leur rap, tant dans sa musique que dans ses textes, est pointu et révèle une touche hip hop inédite. L'art de La Caution n'est pourtant pas facile d'accès. Un engouement certain se noue autour d'eux, mais leur auditoire est un public d'initiés. On entend beaucoup parler d'eux, sans les entendre nul part. Ils sont alpagués par la presse hip hop (Tracklist, HH Partners, Radikal, Real Size XL, Hip Hop Connection), sollicités par des radios pour participer à des émissions spéciales (Skyrock, Nova), conviés à jouer avec des personnalités tels que Ariel Wizman, DJ Pone, Shadow ou Vadim.
La Caution, c'est du hip hop électro qui touche autant les puristes du rap (Cut Killer, Dee Nasty) que les rigoristes de la machine (Wizman, Laurent Garnier).
La légende de La Caution se répand comme une traînée de poudre, de bouche à oreille.
Et qu'en pensent les enfants prodiges ? Hi-Tekk, lors de son passage à Nancy pour un concert au Vertigo (organisé par
Prodige Music) en a profité pour remettre les pendules à l'heure.

La Caution, en quelques mots, c'est : une vingtaine de dates en première partie d'Assassin pour le "Tour de l'Espoir", des maxis (Les rues électriques...), une signature sur le label Kerozen Musik, la sortie du premier album Asphalte Hurlante en mai 2001, réédité en février 2002. Année providentielle, puisque cette année marque également la mise en bac de Crash Test et Cadavre Exquis de L'Armée des 12 (en collaboration avec, respectivement, Chateau Flight et TTC). Sans oublier les Transmusicales de Rennes, le Festival des Vieilles Charrues... Le hip hop électro des loustics de Noisy -le-Sec (Hi-Tekk, Nikkfurrie et DJ Fab) a déboulé en trombe dans la tribu hip hop. Disons même qu'il l'a ébranlée puisque les experts vont jusqu'à évoquer une nouvelle scène. En bref, sans rien exagérer, La Caution serait le groupe précurseur d'un nouveau rap. "Je ne cherche pas à dire que je suis différent pour le plaisir de le dire, mais une chose est sûre, mon rap est personnel et je le revendique. A la sortie d'Asphalte Hurlante, on nous a mis dans la catégorie newschool, mais en fait, on ne savait pas trop où nous mettre. On fait du rap en terme d'écriture, de flows et de musique, mais La Caution ne ressemble à rien de ce qui existait déjà. Alors notre premier album faisait un peu OVNI par rapport à la scène présente... c'est vrai que je ne saurais pas trop à quel autre groupe nous rattacher, de là à parler de nouvelle scène hip hop, c'est aller un peu loin. Cette qualification ne vient pas de nous, mais des médias et de notre public, peu nombreux mais initié, ce qui n'est pas plus mal."


Le but n'est pas de se faire l'avocat du diable. Hi-Tekk émet cependant quelques réserves sur les valeurs constitutives du hip hop. Il conserve la culture du rap, du graff, de la danse et du djing mais selon lui, le rap a stagné. Cette musique a bloqué ces dernières années sur l'assemblage piano/violon, sur des textes plus larmoyants que revendicatifs, sur "un conformisme emmerdant, formaté radio. Longtemps, j'ai eu l'impression de toujours entendre la même chose. Toujours les mêmes rythmes, toujours cette tendance à raconter des histoires tristes et faire la morale. Chacun a la liberté de revendiquer ses trucs à sa manière, mais nous, on préfère être analytique tu vois. Le milieu du rap, c'est souvent le paraître avant le spirituel. On préfère raconter nos histoires mais sans avoir la prétention de faire passer un message genre "l'alcool c'est pas bien", ça, on s'en fout car la morale dans une chanson n'est pas efficace. Et puis le schéma thèse-antithèse-synthèse nous casse les couilles".

 

Alors La Caution mise sur la combativité, sur la compétitivité positive. Alors que l'ingrédient aguicheur pour "faire de la maille" c'est la chanson triste, le trio fait tout le contraire. "Ecoute de la variété par exemple, mais c'est valable pour le rap aussi. Tous les tubes sont des
chansons tristes, parce que la tristesse, ça paie. Faut se plaindre, s'appitoyer sur son sort... Vendre notre misère ou celle des autres, c'est pas notre truc, ça sonne creux et faux. On a plus une attitude agressive que pleurnicharde
".
Finalement, le rap, c'est ce qu'on en fait. Leur crédo, le hip hop électro, ce qui en substance, a tout l'air d'un pléonasme. Qu'est-ce que le rap, sinon une musique samplée et donc électronique ? La mouture de La Caution est certes un chouia plus perfectionnée et peaufinée, mais elle ne déroge ni à la règle du flow, ni à celle du scratch.
Pour "légitimer" sa passion,Hi-Tekk mentionne les Rough Riders, Royksopp, Abstract Keat a Gram, mais aussi


Antipop Consortium, Public Enemy ou le Wu Tang Clan...
La Caution ne se nourrit pas essentiellement de musique, leur littérature remontant de sources des plus diverses. Si Nikkfurrie est d'emblée plus terre à terre que son frère, Hi-Tekk dévoile quant à lui une véritable passion pour Philippe K. Dick, Roger Zelazny, la culture comics, la science-fiction kitsch, bref, à toute cette "sous-culture" qui mine de rien, n'est pas si insipide que ça. "Je n'aime pas cette culture pour son aspect gadget, mais pour sa vision de l'humanité. Ca correspond tout à fait à ce qu'on essaie de faire avec La Caution. Insinuer des choses, pousser à la réflexion plutôt que
faire du rap slogan, du rap à bannières. La SF est l'anticipation du futur, un mec comme K Dick se centre sur l'humain... ça n'a rien de surréaliste en fait. J'ai plus le sens de l'image que le sens littéraire. Je ne cherche pas un sens philosophique à ce que je dis, mais une image sensorielle ; les textes de La Caution sont très métaphoriques, chacun fait ce qu'il en veut, on ne fait pas de retranscription égoïste
".



A noter la sortie, en novembre dernier, de Cadavres Exquis avec TTC. Cette union est rebaptisée L'Armée des 12, groupe existant depuis 6 ans. "On est potes avec TTC, mais avant de faire un truc ensemble, il fallait que chacun affirme son existence de son côté. L'armée des 12 n'est pas un collectif, c'est un groupe à part entière. On ne fait pas du tout le même rap alors Cadavre Exquis, c'est une version inédite, on se lâche, nous on fait des trucs qu'on fait pas habituellement avec La Caution, idem pour TTC.. c'est un bijoux".
Quant à Crash Test, sorti un peu plus tôt cette année, c'est le produit d'une collaboration avec Chateau Flight. "Chateau Flight représente pour l'électro ce que La Caution est dans le rap. C'est une formation connue par un public d'initiés, qui écoute de la musique". (?)

Voilà, donc ceux qui ne sont toujours pas initiés ont 3 albums à écouter pour combler leurs lacunes, pour être fin prêts à la sortie du deuxième album 100 % La Caution, courant 2003.




"La Caution , Hi-Tekk , Nikkfurie : Projet Chaos!
C,a,u,t,i,o,n….Nous sommes César, il faut nous rendre ce qui nous appartient!
CCCCCCCCAAAAAAAAUUUUUUUTION...."

plus d'infos :
http://www.la-caution.com/

03/12/2002
Julie Marchal