TOUT NANCY .COM

Ramdam - édition 2002


rechercher
Untitled Document
Ramdam - édition 2002
La huitième édition du Ramdam qui s'est déroulée jeudi 21 Mars, à partir de vingt heures au Terminal Export a, une fois de plus, rassemblé un large public pour une longue soirée.......
 

 

Cinq groupes se sont succédés, ne laissant que quelques minutes de répit au public, pour reprendre son souffle. Dès le début de la soirée, MEL a réussi à chauffer la salle. MEL, c'est le nom d'un jeune groupe messin et le surnom de l'auteur compositeur chanteuse, Mélanie. La musique de MEL a promené le public dans un univers où le festif le plus débridé a côtoyé la mélancolie la plus douce. MEL, c'est également des textes en français qui ne laissent pas indifférent. La chanteuse a bien mené la barque avec un sourire et une énergie déconcertants.

Aprés une dernière chanson, vivement réclamée, la chanson francaise a laissé place au Reggae, cette musique porteuse de textes et de messages. Le message d'IRIS & THE LIONS a été clair sans être envahissant, lucide mais positif, nuancé quoique fort de ses convictions...Les membres d'IRIS & THE LIONS ont suscité une vive émotion et ont emporté la salle tout entière dans des vibrations positives, en alternant le rythme et la douceur et en plaidant pour un peu plus d'humanité...
Le reste de la soirée a vibré au son du rock. Le groupe TORM a ouvert cette session en entraînant le public dans sa vision du rock. Chaque nouveau morceau nous a fait découvrir un univers différent. Ce groupe nous a transporté à travers un chant mélodique et a communiqué une énergie certaine à la foule avide de rythme.
Dans un autre style, totalement survoltés et d'une présence terriblement efficace, les musiciens de SHEL ont continué à maintenir la salle en mouvement. Qualifié de fusion métal-funk, ou de funk-core, le style oscille entre un son groove et festif et un rock aux puissants accents hardcores.

 

Pour clore la soirée, les musiciens de Flying Spoon se sont appliqués à recréer des ambiances naturelles grâce aux vibrations des guitares et au glissement progressif des lignes de basse. Des mélodies envoûtantes toujours prêtes à surprendre. La musique et les textes des Flying Spoon ont souligné une certaine innocence, une candeur faussement naïve. C’est avec habileté et douceur que la chanteuse a déploiyé une voix qui a plané et a embarqué la salle pour un voyage pop aux accents d’ailleurs.

Vivement la neuvième édition ...

Nouara