TOUT NANCY .COM

Buy-Sellf :


rechercher
Buy-Sellf :
une manière d'aborder le difficile milieu de lard...

Jeudi soir... On me propose d'aller à un vernissage...
Beurk, je déteste les vernissages. "Mais là, c'est différent... C'est Buy Sellf !!!!!!!!"
By QUOI ???

Buy-Sellf : mot invariable à consonnance américaine - En français, ça doit donner quelque chose comme "Acheter-Même"... En tout cas, c'est plutôt drôle comme concept. On peut "même" acheter ! OK. On y va.

Ecole des Beaux-Arts de Metz. 18h30 (une demi-heure pour y aller, c'est pas la mort !). Plein de monde devant. Plein de monde dedans. Apparemment, tout le monde connait.

Un accueil chaleureux

Tout d'un coup, je comprend (ou presque) : en rentrant dans le hall de l'école, je suis agressé par un homme vert gonflable qui balance du popcorn à plein nez. Sympa, vu que le buffet avait déjà été dévasté par tous les affamés des vernissages publics ! Je sens qu'ici, les gens sérieux n'ont pas leur place. Il faut se décoincé un peu, arrêter de placer l'art sur un édifice pour intellectuels. Surtout que la charmante démonstratrice pour aspirateur qui l'accompagne a deux énormes ballons sur les jambes qui se gonflent et se dégonflent. Une belle métaphore des organes reproducteurs humains...

Bon, sur ces entres-fêtes, je désire m'asseoir sur un de ses sublimes coussins tout de plastique... ("Le plastique, c'est fantastique" disait la chanson)
Attention, il ne faut pas se tromper, trouver la bonne place, faire son trou, comme on dit !

Et ne pas déranger ces horribles bêtes sauvages : tout le monde connait l'histoire du Petit Chaperon Rouge... Sous l'agneau se cache le chien. Mais ici, ils sont en mousse et poils de chèvre, alors, il n'y a aucun risque. Enfin, je crois. C'est pas grave.

Le collectif de Buy-Sellf , qui regroupe une horde de 35 artistes déchainés venant de France, de Belgique ou des States, vous invite dans son supermarché de l'art. Qu'importe leurs noms, ce qui compte, c'est de faire de l'art utile. Et beau, de préférence. Ici, que des produits consommables... Ce qui ne veut pas forcément dire kitch et fragile. De l'art, de l'art, de lard à se mettre sous la dent !
Bonne ambiance garantie : vous voyez le film "Les Bronzés". C'est pareil. Plus besoin de partir en vacances. L'art, c'est fait pour se détendre et faire tout et n'importe quoi. Surtout du fric.

Affaire à saisir : la robe à poil. Un charmant tailleur qui n'a pas honte de faire redécouvrir l'intérêt des poils humains dans la confection du prêt-à-porter.


Cliquez sur l'image pour agrandir la zone intéressée

Quart d'heure détente : on peut jouer sur une table de ping pong comprenant dans un lot gratuit à l'utilisation deux raquettes. Attention, le distributeur de balles (payantes... oh, 2F pièce, c'est pas la ruine) pour se faire une petite tournante à quatre.

Un peu plus loin, la sublime discothèque mobile pour trois personnes seulement. Très intime. Je l'ai testée : ça décoiffe. Du hardcore, des miroirs, un strobo... le stric minimum, mais tout est réunis pour passer une bonne soirée. Surtout quand on se retrouve seul avec deux superbes blondes... L'endrois idéal pour faire des rencontres, alors ? Et bien non, la musique est trop forte. Je ne m'éternise pas... De toute manière, on fait la queue devant.

La Discomobile

Au fait, avant d'aller à la disco, pensez à prendre un petit bain de soleil, très bien venu en cette saison. Et puis, c'est mieux, en boîte, quand on est tout bronzé.

"Tout nu, tout bronzé, lalalalala..."

Et il a plein de test psychologique à faire sur ordinateur. Pour savoir squi-vous êtes, ce que vous faîtes, ce que vous pouvez espérer de mieux, pour votre avenir... Ca rappelle les tests obligatoire que l'on subit en s'inscrivant dans une agence intérim !

Le multimédia passe aussi sous la table : tester le dernier jeu vidéo à la mode, genre Streetfighter, mais avec des nuances. Les combattants (il y a un large choix de 50 personnages) sont des enfants, des papys, des tapettes, des chiens... Tout le monde se prend sa claque. Pas une seule catégorie socio-professionnelle n'a été épargnée. Alors, si vous avez envie de d'abîmer votre patron, n'hésitez pas. Ca détend... et ce n'est qu'un jeu vidéo.

Bon, j'arrête là. Mais il y a plein d'autres trucs... Le mieux, pour le croire, c'est de le voir.
Profitez-en, c'est jusque à la fin du mois d'avril.

Pour acheter en ligne, Buy-Sellf a son site. Cliquez ici ou tapez cette adresse dans votre navigateur : http://www.buy-sellf.com

Allez, encore un petit dernier, pour la route :
Le trou dans la chaussette de Jean-Marie

Le trou dans sa chaussette, ce devait être l'entarteur entarté, une sorte d'immunité médiatique qui agirait comme un vaccin, à l'avance, à petite dose.
Il veut contrôler son image, comme le reste. En affichant une humanité bonhomme et faillible, il tente d'occuper le terrain de ses failles : il crie haut et fort qu'il est arrivé le premier, il plante son drapeau.
Hélas, Jena-Marie, la contestation ne disparaîtra pas dans le trou noir de ta chaussette, j'ai même envie d'en faire n'importe quoi avec.

300 fois plus qu'un SMIC

La chaussette de Jean-Marie
En même temps qu'il nous montre son trou, JM annonce son salaire : 20 000 000 de francs par an.
C'est environ 300 fois plus que le SMIC. Ca à l'air con comme ça, mais pour se payer quelque chose, un smicard doit bosser 300 fois plus longtemps que Jean-Marie.
Par exemple, si un sandwich représente une demi-heure de boulot pour un smicard, il faut une dizaine de secondes à JM pour réunir la somme nécessaire. On peux jouer avec les paramètres : un sandwich coûterait 3424 Frs s'il était indexé sur le salaire de Jean-Marie, et sur le temps de travail du smicard.

extrait "Les maîtres du monde sont des gens" - No 1
Journal Mural - Clément de Goulejac

Infos pratiques
Exposition ouverte tous les jours de 13h30 à 19h sauf le lundi
du 23 mars au 15 avril 2001
Ecole des Beaux-Arts de Metz
Galerie de l'Esplanade

1 rue de la Citadelle 57 000 Metz
rens : 03 87 68 25 25
site internet :
http://www.mairie-metz.fr:8080/METZ/BOZAR/BOZAR_ECOLE.html
Buy-Self
Pour commander le catalogue : buy-sellf@wanadoo.fr
Leur site Internet : www.buy-sellf.com