TOUT NANCY .COM

Grande fête au Zénith contre le vrai bogue


rechercher
Grande fête au Zénith contre le vrai bogue de l'an 2000 :
la misère

Nous avons eu le plaisir de pouvoir rencontrer Madeleine Gautier qui est directrice adjointe de l’A.F.A.D. Nous remercions Madame Gautier ainsi que toutes les personnes qui travaillent au sein de l’association pour avoir pris le temps de nous recevoir et de répondre à toutes nos questions.

 


 

Anne : Qu’est ce que l’A.F.A.D ?

Me Gautier : L’A.F.A.D. est une association familiale qui est née il y a 53 ans. Elle est issue du milieu populaire d’après guerre née des décombres elle développe une action auprès des familles avec des professionnels compétents.

Anne : Qu’elle est son but ?

Me Gautier : Elle soutient la mère et la cellule familiale dans des moments de crises. Ces crises peuvent être de tous ordres, la cause peut être liée à des problèmes de santé, de précarité, financiers, de déracinement, d’emploi…
L’association est d’abord un soutien technique, il s’agit par exemple de prendre en charge une maison lorsque la maman est hospitalisée, de s’occuper des enfants, de les mener à l’école, de leur préparer leur repas ; il s’agit d’assurer l’intendance… Mais c’est aussi un soutien moral lorsque la maman est là. Souvent, c’est accompagner ses gestes, les faire avec elle, les faire à son rythme, c’est la remplacer en son absence, c’est la soutenir en sa présence. Il s’agit d’un travail de fond avec la mère, le père et les enfants, pour retrouver des repères, le goût de vivre, retrouver une organisation. Il s’agit d’un travail de réapprentissage et de liens à refaire avec l’extérieur.

Anne : Où se situe votre secteur ?

Me Gautier : L’association de l’A.F.A.D. couvre le sud du département, au niveau des trois villes importantes que sont Toul, Lunéville et Nancy ainsi que leurs banlieues jusqu'à la zone rurale.
La zone rurale est prise en compte par l’A.D.M.R. ( aide à domicile en milieu rural).
L’A.F.A.D. intervient essentiellement dans les zones HLM, ainsi que dans le cœur des villes.

Anne : Le 18 décembre un événement est prévu en collaboration avec le secours catholique, pouvez-vous nous parler de cette journée qui aura lieu au zénith?

 

Me Gautier : Ce projet est né il y a deux ans, au lendemain des cinquante ans de l’association d’aides familiales à domicile et du secours catholique. L’une et l’autre des associations avaient vécu cet événement comme quelque chose de très porteur, parce que nous avions l’un et l’autre investi les familles dans l’action de préparation de ce cinquantième anniversaire. Beaucoup de familles nous ont demandé « quand est-ce qu’on refait quelque chose? ». L’A.F.A.D avait vraiment envie de renouveler l’opération , car elle est un support au lien social, un support très valorisant, très porteur où se rencontrent des gens qui ne se croiseraient jamais ailleurs.
Il nous a paru intéressant de mener une action qui mélange les gens, les différents milieux sociaux.


Anne : Que va t-il se passer lors de cette soirée, qui est en collaboration avec le secours catholique ?

Me Gautier : Cela fait deux ans que l’on travaille dessus, un spectacle va être présenté. Il a été réalisé de bout en bout par des familles ou des personnes seules, connues de l’association d’aide familiale à domicile ou du secours catholique dans le quotidien. Il s’agit de leur parole, de leur cris, leurs espoirs, leurs passions qu’ils exprimeront sur scène. Leur travail à été réalisé avec la collaboration d’un poète. Il y a eu tout le temps des castings des voix, pour travailler à l’enregistrement. Depuis le mois d’août on travaille sur la mise en scène , la création des costumes ; en tout ce sont plus de deux cents personnes qui se sont embarquées ensembles.

Anne : Qu’attendez-vous de la part des nancéiens par rapport à cet événement ?

Me Gautier : Qu’ils viennent nombreux, car c’est la parole de ceux que l’on n'entend pas, de ceux qui subissent la pauvreté, l’exclusion…
Cela ne peut qu’aider à améliorer la situation, à aider les familles et toutes les personnes touchées.

Anne : Est-ce que d’autres associations se sont investies avec vous ?

Me Gautier : Oui, il a été créé le réseau Alerte, il s’agit de toutes les associations qui sont à proximité de la pauvreté et de l’exclusion. Ils prendront la parole durant toute la première partie de la soirée, de 17 heures à 19h30. Ils accompagneront les familles qui prendront la parole sur cinq grands thèmes : le droit au savoir, la famille, le logement et la santé, le travail et le lien social. Le chapeau de cette action, c’est la dignité.

Ne restez pas indifférent à la pauvreté qui se trouve sous votre nez, allez faire la fête au Zénith le 18 décembre de 16h30 à 23h, et accordez votre regard à tous ces gens, à leurs témoignages, leur jeux scéniques.

Vous pourrez, sur place profiter d'un concert de Nomad (reggae), rencontrer de nombreuses associations et même vous restaurer.